Association Les enfants Dar Bouidar

Association Les enfants Dar Bouidar

Texte : Guillaume Rateau Photos : DrCouleurs Maroc n° 60 Été 2018

Un avenir pour les bambins abandonnés

Au Maroc, ils sont chaque jour plus d’une vingtaine de bébés à être abandonnés devant une mosquée ou un poste de police par des mères célibataires divorcées, violées et/ou battues , pour aboutir le plus souvent dans des centres d’accueil débordés. ils sont donc chaque année des milliers d’enfants à se retrouver seuls au monde, stigmatisés par la société, sans parents, sans identité, sans avenir. face à ce constat sans appel, Huber Hansjörg et son épouse ont créé, sur leurs propres deniers, une association à but non lucratif afin d’apporter un début de solution concrète qui s’inscrive dans un projet pérenne allant au-delà de la simple réponse à une situation d’urgence.

La double peine des enfants abandonnés ne sera donc plus une fatalité. Huber Hansjörg formule ainsi les cinq piliers de l’association : « chaque enfant a besoin d’une personne de référence, responsable et digne de confiance : une maman. chaque enfant doit grandir de façon naturelle avec des frères et sœurs. chaque enfant doit habiter une maison qu’il considère comme son propre foyer. chaque enfant doit vivre au sein d’une communauté et devenir un membre respecté de la société. chaque enfant doit grandir dans un environnement éducatif, artistique et culturel porteur et sécurisant. » Le premier village, qui accueille déjà soixante-quinze garçons et filles âgés de quelques semaines à huit ans, abritera à terme cent vingt enfants dont une vingtaine de handicapés. recueillis au village, ils et elles sont désormais à la maison, sans aucune limite de temps car pris intégralement en charge. ils et elles seront choyés et suivis jusqu’à devenir autonomes et suffisamment armés de fierté et d’estime de soi pour se lancer dans la vie avec un solide bagage affectif, scolaire et culturel. outre les treize chaleureuses et confortables maisons accueillant chacune neuf enfants et trois « mamans » toutes dévouées à leurs petits protégés, dar bouidar compte, entre autres infrastructures, deux dispensaires pilotés par des pédiatres, des psycho-pédiatres et des gynécologues-obstétriciens bénévoles, ainsi qu’une crèche en attendant d’intégrer l’école publique. ils y apprennent à parler plusieurs langues, à jouer d’un instrument de musique, et peuvent s’essayer au théâtre, à la danse et aux joies de la culture du potager. des spectacles, des concerts et des conférences ont régulièrement lieu dans l’amphithéâtre de plein air, événements auxquels sont conviés les habitants des villages avoisinants et tous ceux qui souhaiteraient apporter leur pierre à l’édifice.

Maria, chahd, Hiba, ilias, islam, Marwa, ayoub, Leila et leurs petits frères et sœurs d’infortune ont beaucoup de bonheur à revendre et de parrains et marraines à combler. on peut leur rendre visite toute l’année, et les soutenir de mille et une manières…

 

les enfants de dar bouaidar

 

 

Comment  Contribuer  à  remplir  un  village  de  rires  d’enfants  ?

Association Les enfants Dar Bouidar

Assumer un parrainage

À partir de 150 € par mois, on peut accompagner le chemin de vie d’un enfant, lui assurer une place au village et Lui donner accès à L’éducation et à La formation qu’il Mérite.

Accompagner une « Maman »

Les 60 « Mamans » du village, tout comme Les 40 autres employés, Sont recrutées auprès des femmes de La région. Elles sont rémunérées, très engagées, compétentes, dignes de confiance et reçoivent une formation aux premiers Soins et à L’Hygiène. Un don Mensuel de 250 € permet d’offrir une « Maman » à trois enfants.

Planter un arbre

Les enfants grandissent ici dans un cadre et un environnement protégé de toute beauté. Chaque arbre fruitier du village apporte de L’ombre, pro- cure une belle énergie et permet accessoirement d’en récolter Les fruits. faire planter un olivier ou un oranger (300 €) est un don à forte valeur Symbolique ajoutée.

Financer une Maison

Le village doit poursuivre Sa croissance et achever La construction des dernières Maisons, notamment celle destinée aux enfants Souffrant d’un Handicap. en prenant en charge Le coût total d’une unité, Le donateur donnera son nom à la Maison qu’il aura financée.

Investir dans les infrastructures

financer un atelier de peinture, une école de Musique, une bibliothèque, un terrain de Sport, une basse-cour ou encore une ferme bio : toutes les idées pouvant contribuer au bonheur et au développement personnel des enfants sont les bienvenues. A titre d’exemple, Le terrain de jeux a été édifié par des collaborateurs de L’entreprise espagnole faes farma.

Faire un simple don

pour contribuer à l’achèvement du premier village d’enfants, à L’entretien des infrastructures et aux besoins quotidiens en ressources Humaines et en Matériels. Tous les frais inhérents à l’administratif et à la communication étant assumés par Huber Hansjörg, chaque centime de dirham est directement affecté au seul profit des enfants.

Ou encore acheter un tableau

Le village d’enfants dar bouidar S’ouvre Sur une maison galerie où sont exposés les trois cents tableaux issus de la collection personnelle de Huber HanSjörg, dont il a fait don aux enfants démunis. Les toiles sont toutes à vendre, Là encore au seul bénéfice de l’association.

Tous les dons, qu’ils proviennent de particuliers ou de personnes morales, sont déductibles des impôts.

Mémo
association les enfants dar bouidar donation Maroc : attijariwafa bank, avenue ecHouHada, Hivernage, MarrakecH Maroc iban/rib : 007 450 0001755000305537 36. Swift/bic : bcmamamc douar derb chemch, commune de aghouatim,tahanaout + 212 (0)6 73 32 75 95, + 212 (0)6 62 40 16 76 info@lesenfantsdarbouidar.com www.lesenfantsdarbouidar.com

Voir aussi

Tapis

Exposition desert design

Texte : Laetitia Dechanet Photos : Rachid Bouzidi - Eric OssartCouleurs Maroc n°62 - Eté …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *