Palais Aziza

Palais Aziza : Féerie orientale

Texte : Michel Roussel Photos : Delphine Warin Couleurs Maroc n°58 - Juillet/Août/Septembre 2017 

Au cœur de la Palmeraie de Marrakech, Palais Aziza invite à revivre la légende des Mille et Une Nuits. Avec son parc à la végétation luxuriante, sa décoration soignée, sa gastronomie raffinée et son accueil attentif et souriant, il promet à ses hôtes une parenthèse féerique…

Niché au cœur d’un domaine de deux hectares à seulement quelques minutes de l’aéroport et de l’effervescence des souks de la médina, le palais procure d’emblée cette douce sensation d’être reçu chez des amis, au calme le plus absolu. Côté hébergement, place au luxe, au charme et au confort sûr, que l’on choisisse l’une des dix-huit chambres et suites avec vue sur l’Atlas – toutes avec salle de bains en carreaux de zellige et linge de maison en coton égyptien –, que l’on s’offre la magie de l’un des six pavillons disséminés dans le parc ou que l’on craque pour l’une des quatre villas très intimes et exclusives, avec cheminée, jardin, piscine privative ou jacuzzi. Côté gastronomie, le restaurant Maroliano propose une carte internationale qui célèbre toute la subtilité de la gastronomie marocaine, où épices et accords sucrés-salés enchantent les plus fins gourmets. Côté secrets de beauté et de bien-être, le spa du palais réserve à ces dames et à ces messieurs un voyage sensoriel de haut vol, notamment à travers le rituel millénaire du hammam traditionnel. Enfin, pour faire du plus beau jour de sa vie un moment inoubliable, Palais Aziza propose aux amoureux transis un « Wedding Package » : privatisation complète du lieu pour deux nuits et trois jours pour une cinquantaine d’invités, avec décoration florale, musiciens, photographe, cérémonie de mariage, cocktails, réception, dîner autour de la piscine et dance-floor, sans oublier le traitement « beauté » pour le couple star de la fête, comprenant make-up, coiffure de la mariée et mille et une autres petites attentions de circonstance…

Voir aussi

Inara Camp déset d'Agafay

Inara Camp Le bivouac en haute couture

Texte : Lorraine Léonard Photos : DrCouleurs Maroc n° 61 Hiver 2018/2019INARA CAMP Au bout …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *