A la une

Baan Thaï institut, Massage avec vue

Baan Thaï institut, Massage avec vue

Quelle belle et heureuse découverte que ce nouvel espace de soins en plein air, inauguré tout début septembre au sommet de l’immeuble abritant le Baan Thaï Institut. Sur l’immense terrasse d’angle a été reconstitué un univers typiquement thaïlandais, cadre idyllique qui ajoute aux bienfaits d’une technique de massage millénaire un exquis supplément d’évasion et de bien-être…

Experte en massage thaï, Brigitte Loudet, fondatrice de Baan Thaï Institut et diplômée d’État de la célèbre école Wat Po de Bangkok, l’est aussi dans l’art de recevoir. Sur 150 m2 d’espaces ouverts à 180° sur la médina avec l’Atlas en toile de fond, elle offre désormais de vivre une expérience aussi bénéfique qu’inoubliable.

Bienvenue dans un cadre artistement aménagé, décoré dans le goût thaï et arboré de papyrus et de bambous, où tout a été pensé jusque dans les moindres détails pour vivre au grand air le meilleur d’une technique de soin réputée pour ses vertus tant préventives que curatives : un bed de massage à baldaquin pour un massage traditionnel, une pergola dédiée pour un massage thaï aux huiles (en solo ou en duo), une pergola pour la réflexologie plantaire, avec voilages de séparation et ventilateurs au plafond pour l’intimité et le confort des candidats au ressourcement. La terrasse, équipée d’une douche, dispose également d’un bar à jus et tisanes détox, à consommer avant ou après un soin aux bénéfices santé et bien-être quasi immédiats. Prodigué avec les mains, les bras, les coudes, les pieds et les genoux par des thérapeutes thaïlandaises diplômées d’État, le massage thaï agit sur les lignes d’énergie, par pressions plus au moins appuyées en fonction de la tolérance du patient et des objectifs thérapeutiques poursuivis par la praticienne. Dans un corps à corps viril mais jamais douloureux, il permet, entre autres, de stimuler la circulation sanguine, de libérer les tensions, d’améliorer la flexibilité corporelle du sujet, de soigner nombre de pathologies – musculaires, articulaires,digestives, urinaires…

Le must : un soin en nocturne à la lueur des bougies et sous un tapis d’étoiles, avec vue de choix sur la Koutoubia illuminée.

 

 

Océan Vagabond Essaouira

En été comme à l’arrière-saison, il se passe toujours quelque chose sur la plage de l’extrême Sud de la baie d’Essaouira.
Pour cet automne/hiver et sous la nouvelle direction de Maryline Bessiere, Océan Vagabond Essaouira réserve aux anticonformistes, jeunes et moins jeunes, de purs et intenses moments de détente, de gastronomie, de sport et de culture…

Du côté des papilles, la table du Vagabond fait plus que jamais le bonheur des fins gourmets : toute la journée, en terrasse pieds dans le sable et à l’ombre des mimosas, autour d’une cuisine copieuse et inventive de tapas, de salades, de brochettes, mais encore de pizzas cuites au feu de bois, de sushis les vendredis midi, et d’une inédite sélection de thés à la carte, entre autres nouveautés.
Le soir, place à une ardoise plus élaborée de spécialités de saison, à déguster dans le chaleureux et design espace intérieur.
À l’ardoise : cochonnailles, foie gras mi-cuit, pêche du jour, suggestions végan, huîtres de Dakhla, fromages français, douceurs sucrées… De beaux moments gastronomiques et festifs en perspective, à consommer sans modération.

 

 

 

Les vendredis et samedis soir lors des happy hours, avec cocktails maison, sélection de vins, live music et coucher de soleil sur les îles.

restaurant Océan Vagabond Essaouira

 

Du côté des sports d’eau, lorsque le vent tombe et que la houle rentre, la base nautique Ion Club initie ou perfectionne en toute sécurité petits et grands. Pour les enfants résidant à Essaouira, deux formules sont proposées : le « Surfclub » permet de pratiquer à loisir surf et skateboard, le « Watermen » donne un accès multisport — surf, kitesurf et windsurf, en fonction des conditions météo.

Et pour tous de judicieux packages « Restaurant/Ion Club » pour individuels, familles et groupes, enfants et adultes, à la demi-journée ou à la journée.
Du côté des arts et de la culture, Océan Vagabond, qui soutient de grands événements sportifs comme le triathlon Essaouira Mogador, édite depuis cet été, en plus de sa revue annuelle Air, Terre, Mer, son propre journal trimestriel. On attend enfin et avec impatience la mise en place prochaine du blog Océan Vagabond, avec une fenêtre sur toute l’actualité de l’association « Les Âmes vagabondes ». À suivre…